Castrum Alaudae
Le camp Alaudae
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le nouveau site est dispo.

Partagez | 
 

 L'unité du jour - liste d'unités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selkares
Imperator
avatar

Messages : 630
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: L'unité du jour - liste d'unités   Ven 28 Oct - 17:28

Pour dynamiser un peu le forum de Wargame, [EUG]MadMat a lancé un petit jeu intitulé: "l'unité du jour" Sujet ici
Le principe est simple: il post quelques screenshots d'une unité présente dans Wargame et on doit deviner de laquelle il s'agit.
En fin de journé, MadMat nous donne la réponse et un joli descriptif de l'unité.

Je vais donc récupérer les screens et les descriptifs et les lister dans cette discussion.
Celle-ci restera vérouillée et limitée à la liste d'unités, une autre section est prévué pour les éventuels commentaires: ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Selk4res?feature=mhum
Selkares
Imperator
avatar

Messages : 630
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'unité du jour - liste d'unités   Ven 28 Oct - 17:43

Première unité: ERC 90 F4 Sagaie





L’ERC 90 F4 Sagaie (pour « Engin de Reconnaissance Canon ») est un véhicule blindé de reconnaissance français doublé d’un chasseur de char léger, produit à partir de 1979. Il incarne l’esprit de l’armée française de la Guerre Froide : mobilité, précision et puissance de feu.
Rapide (il peut monter jusqu’à 95 km/h !) et furtif, il peut facilement se dissimuler en forêt ou derrière une haie pour observer les mouvements ennemis. Dotés de bonnes optiques de reconnaissance, il voit loin, ce qui lui permet de voir venir l’ennemi, mais également l’identifier : autrement dit, non seulement il détecte la présence ennemie, mais il peut très vite en donner la nature exacte. Deux éléments distincts dans Wargame, qui donneront aux unités de reconnaissance toute leur importance …
En plus de ses facultés d’observation, le Sagaie peut être employé comme chasseur de char. Armé d’un canon de 90mm relativement précis et tirant à une portée à peine inférieure à 2000m, le Sagaie a été conçu pour pouvoir engager frontalement les principaux chars de bataille du pacte de Varsovie du milieu des années 70, comme les T-55 & T-62, ce qui n’est pas donné à toutes les unités de reconnaissance de l’OTAN. Mais son canon est rapidement surclassé par le blindage avant des chars soviétiques de générations suivantes (T-64, T-72, sans parler du T-80), le forçant à s’approcher très prêt, ou manœuvrer sur leurs flancs ou arrières, pour les neutraliser.
Outre le fait que son canon puisse tirer des obus HE pour ‘traiter ‘ les cibles non blindées comme l’infanterie, l’ERC 90 est également armé d’une mitrailleuse NF1 de 7,62mm pour protection contre l’infanterie et les hélicoptères.

Toutefois, le Sagaie n’est pas exempt de défauts. S’il incarne les principales qualités de l’armée française, il souffre également de ses défauts caractéristiques. Comme la plupart des véhicules français, le Sagaie est dépourvu de stabilisateurs, ce qui signifie que, s’il tire bien, il n’a véritablement de chance de toucher qu’à l’arrêt. Le tir en mouvement relevant plus du gâchis de munitions qu’autre chose.
Enfin, son blindage dans Wargame est de 1 / 0 / 0 / 0 (respectivement avant / flancs / arrière / toit), ce qui signifie que s’il est protégé de face contre les éclats d’artillerie ou les tirs de mitrailleuse, un simple fantassins du Pacte de Varsovie armé d’un AK-47 pourra en revanche faire des trous dans ses flancs et arrières.

Véhicule polyvalent et sournois, le Sagaie se révèlera une unité particulièrement précieuse pour qui saura l’utiliser intelligemment, balançant ses qualités et faiblesses …


Pour tout commentaire, par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Selk4res?feature=mhum
Selkares
Imperator
avatar

Messages : 630
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'unité du jour - liste d'unités   Mer 2 Nov - 12:37

Deuxième unité: T-55





Le T-54/T-55 soviétique est le successeur du T-34 de la Seconde Guerre Mondiale (et de ses nombreuses variantes) et le premier MBT soviétique. L’un des chars les plus innovant de la Guerre Froide, il est quasiment invulnérable de sa mise en service en 1954 jusqu’à celle du M60 Patton au début des années 60. Exporté dans le monde entier et encore en service de nos jours dans bien des armées, le T-55 est le char le plus produit depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

En 1975 toutefois, le T-55 est déjà largement obsolète. Dans la version d’origine du T-55 présentée ici, le blindage impénétrable des années 50 est désormais déficient face aux armement plus performants du milieu des années 70, et dans Wargame ne compte que comme 2 / 1 / 1 / 1. C’est suffisant pour encaisser quelques tirs de petits calibres ou à très longues portées, mais totalement déclassé face aux canons de 120mm des chars de l’OTAN des années 80.

Armé d’un canon de 100mm, il peut engager frontalement les chars de l’OTAN de première génération comme lui, tels que les M60 Patton, AMX-30B ou les premiers modèles de Léopard 1. Néanmoins, il souffre du handicap récurrent des chars soviétiques : ses optiques de tir sont, à période équivalente, inférieures à celles de ses homologues occidentaux, le forçant à manœuvrer sur leurs flancs ou entrer dans leur enveloppe de tir pour pouvoir ouvrir le feu. Mais malgré son âge vénérable, le T-55 a été, et est toujours, constamment upgradé pour le maintenir en état de combattre. Les versions qui se sont succédées l’ont ainsi vu se doter de nouveaux armements (mitrailleuse anti-hélicoptères, ATGM, nouvelles munitions), d’ajouts de blindage ou encore d’une meilleure motorisation …

Certes dépassé face à la plupart des MBT de l’OTAN des années 1975-1985, le T-55 peut toutefois compter sur un atout de taille : son faible coût de production et les immenses réserves déjà existantes permettent d’en déployer à peu de frais un très grand nombre. En outre, s'il ne brille dans le combat entre blindés, il peut remplir avec avantage le rôle de char de soutien d'infanterie, neutralisant n'importe quel APC ou IFV pour celle-ci.


Pour tout commentaire, par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Selk4res?feature=mhum
Selkares
Imperator
avatar

Messages : 630
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'unité du jour - liste d'unités   Jeu 3 Nov - 16:59

Troisième unité: Luchs





C'est donc bien un Spähpanzer Luchs (qui signifie bien Lynx comme le faisait remarquer GoMzk, quoique cette appellation traduite soit loin, à mon avis, d'être plus employée). Produit à partir de 1976, le SpPz Luchs est donc un véhicule blindé de reconnaissance destiné à remplacer dans la Bundeswehr le petit et obsolète SPz 11-2 Kurz (mentionné par FleF[FFR], mais qui n'est pas le Luchs, c'est un véhicule bien distinct ... que vous retrouverez également dans Wargame Wink).
Le Luchs se rapproche donc de notre bon vieil ERC 90 Sagaie national, dont il est le pendant allemand, en terme de mobilité, optiques de reconnaissance, ... Il s'en distingue toutefois par un blindage plus complet classé 1 / 1 / 0 / 0. Quoique toujours légèrement blindé, il est mieux protégé sur ses flancs.
Mais c'est dans le domaine de l'armement qu'il se démarque particulièrement, avec le fameux canon automatique Rh202 de 20mm qui fait le bonheur de tant de véhicules allemands (Luchs, Marder, Wiesel, ...): d'un petit calibre mais très performant, et surtout bénéficiant d'une très grande cadence de tir, il peut noyer sa cible sous les obus. Si tous ne perforent pas, loin de là, le stress provoqué sur la cible paralyse rapidement ses réactions, et si rien n'est fait, les petits obus finissent fatalement par toucher un défaut de la cuirasse. Car dans Wargame, un tir qui rate de peu, ou un tir au but qui ne perfore pas sa cible n'est pas forcément un tir perdu: la cible stress sous les impacts ou en entendant siffler les balles, ce qui affecte sa capacité de réaction (visée, temps de rechargement, ...). Et à ce petit jeu, le canon automatique gagne en impact psychologique ce qu'il perd en pénétration pure sur un canon de char.
Au Rh202 s'ajoute également une bonne vieille mitrailleuse MG3 de 7,62mm sur la tourelle: pour les connaisseurs, rien de plus que la célèbre MG42 de la WW2 mise au standard OTAN, avec qques améliorations. Les concepteurs allemands n'allaient pas jeter un concept d'arme aussi solidement validé pendant la dernière guerre. C'est ça, la Deutsche Qualität!

Le Luchs est donc tout à la fois un véhicule de reconnaissance long rayon et un véhicule d'assaut, à manier avec délicatesse toutefois car relativement fragile.

Prochaine série d'images Lundi. Bon week-end ... Smile


GoMzk a écrit:
C'est pas Russe, si tu regarde bien au niveau de la tourelle on aperçoit La Croix de fer, symbole de l'armée Allemande.
Pour info, sur un véhicule allemand (Wehrmacht ou Bundeswehr), on ne parle pas de Croix de Fer (Eisernes Kreuz), qui est le nom d'une médaille, mais de Balkenkreuz. Ceci dit, de mémoire, les deux emblèmes on la même origine: la croix des chevaliers de l'Ordre Teutonique.

EUGEN TEAM


Pour tout commentaire, par ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Selk4res?feature=mhum
Selkares
Imperator
avatar

Messages : 630
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'unité du jour - liste d'unités   Lun 7 Nov - 14:35

Unité 4: M551 Sheridan





C’est bien le M551 Sheridan, officiellement classifié Armored Reconnaissance Airborne Assault Vehicle (« Véhicule blindé aéroporté d’assaut et de reconnaissance »), dans les faits un char léger aérotransportable mis en service dans l’armée dans l’armée américaine à partir de 1967.

solvens a écrit:
Question : Dans Wargame, le Sheridan est nommé d'après le général de la guerre de sécession ou celui de la deuxième guerre mondiale ? Smile
Il tient son nom du général Philip Sheridan,célèbre général de cavalerie de la Guerre de sécession et des Guerres indiennes (il était le supérieur de Custer lors de la campagne contre les Sioux). Et pas du non moins célèbre et brillant général Joe Sheridan de RUSE ... Wink

Mais revenons-en au M551. Destiné aux unités parachutistes, et particulièrement la 82nd Airborne Division, il fut en fait essentiellement déployé dans les unités de cavalerie blindée au Vietnam, puis en Allemagne. Il faudra attendre 1989 et l’invasion de Panama pour le voir « sauter » avec la 82nd pour la première et unique fois : 10 exemplaires seront parachutés, dont 2 détruits ou trop endommagés pour servir après leurs atterrissage.

Peu blindé ( 2 / 1 / 1 / 1) pour un char, il compense par une vitesse de pointe largement supérieure (65km/h) à la plupart des chars de l’OTAN. Mais sa grande particularité lui vient de son armement principal, son « canon-lanceur » de … 152mm, un calibre surprenant pour un si petit char ! Comme cela a été mentionné plus haut, c’est un canon court, à faible vélocité : parfait pour soutenir l’infanterie à la manière d’un canon d’assaut, il n’est pas très efficace contre les blindés. C’est là qu’intervient la révolution technologique qu’est le « canon-lanceur » M81. Celui est capable de tirer, outre ses obus standard, des missiles anti-char guidés (ATGM, pour Anti-Tank Guided Missile) par le même canon : ainsi, plus besoin de disposer d’un canon long et d’obus AP, puisqu’en cas d’affrontement avec des blindés, il lui suffit de passer aux missiles ! Les ATGM sont des missiles qui, une fois tirés, continuent d’être dirigé par leur tireur. Dans Wargame, cela signifie qu’à intervalles réguliers entre le tir et l’impact, l’unité qui a fait feu réajuste son jet pour toucher. Plus le missile est moderne (les premiers étaient filoguidés, les plus récents radioguidés), plus il est facile à diriger sur sa cible. Beaucoup plus puissants que les obus AP des chars, ils ont véritablement changé la donne de la guerre blindée post-WW2, renvoyant au placard les canons antichars et redonnant à l’infanterie toute sa létalité. Hélas, ils ont également leur défaut : plus volumineux et plus chers que les obus, les ATGM sont en dotations en beaucoup plus petit nombre par unité et, surtout, le tireur doit rester immobile pendant toute la durée de vol du missile. Que le tireur bouge, soit tué ou même seulement temporairement incapacité, et le missile part dans le décor …

Dans le concept, l’idée du » canon-lanceur » M81 du Sheridan était brillante, permettant à un char léger et aérotransportable de disposer d’un grosse puissance de feu d’appui, mais également d’une capacité anti-char non négligeable. Hélas, elle était surtout trop en avance sur la technologie de l’époque. L’ATGM en question, le MGM-51 Shillelagh, s’est révélé poser plus de problème qu’il n’en solutionnait. Au final, la plupart des Sheridan déployés au Vietnam le fut sans missile, uniquement dans son rôle de char d’appui d’infanterie.
Il n’en reste pas moins un char de cavalerie fort utile, et malgré les imperfections de son missile, une cuisante surprise pour l’adversaire lorsqu’un équipage chevronné parvient à placer son Shillelagh sur un char ennemi, même un MBT …

EUGEN TEAM


Pour tout commentaire, par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Selk4res?feature=mhum
Selkares
Imperator
avatar

Messages : 630
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'unité du jour - liste d'unités   Mar 8 Nov - 18:13

Unité 5: 2S14 Zhalo-S





C’était bien sûr le prototype de chasseur de chars 2S14 Zhalo-S (que nous nommerons BTR-70 Zhalo), élaboré à la fin des années 70. A sa conception, il fut pensé pour pouvoir suivre le rythme (vitesse comme portée) des colonnes de transports de troupes BTR-60 ou BTR-70 et les protéger des chars ennemis. Pour se faire, les ingénieurs soviétiques utilisèrent directement le châssis d’un BTR-70, qu’ils dotèrent d’une tourelle armée d’un canon antichar de 85mm. Il s’agit là d’un petit calibre pour engager les MBT de l’OTAN de l’époque, mais le châssis du BTR-70 ne pouvait guère supporter plus. Néanmoins, le canon 2A62 en question, une évolution du vénérable canon antichar D-44 de la WW2, devait compenser son faible calibre par une grande précision et une haute vélocité.

Dans les faits, ce fut un échec. Le 2A62 ne répondit pas aux attentes des militaires russes, incapable qu’il était de pénétrer de face des chars de l’OTAN (exception peut-être des AMX-30 français dangereusement sous-blindés) de sa génération. En terme de chasseur de chars, le Zhalo est équivalent à l’ERC 90 Sagaie français déjà présentée : précis et pouvant engager une cible à près de 2000m. S’il a un petit peu moins d’autonomie que le Sagaie et ne fait pas de reconnaissance, il est un peu mieux blindé (1 / 1 / 0 / 0) et emporte davantage d’obus.

Le Zhalo ne fut produit qu’en un seul exemplaire … aujourd’hui passé directement à la case musée. S’il fut un échec en tant que chasseur de chars, le Zhalo a toutefois des qualités qui aurait pu lui permettre d’être employé dans d’autres rôles, comme l’appui-feu, pour exploiter des percées rapides ou encore comme élément de sécurité pour intervenir rapidement contre toute infiltration sur les arrières.
Dans Wargame, ce sera à vous de décider si un tel prototype valait le coup d’être employé …

EUGEN TEAM


Pour tout commentaire, par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Selk4res?feature=mhum
Selkares
Imperator
avatar

Messages : 630
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'unité du jour - liste d'unités   Mer 9 Nov - 17:54

Unité 4: DANA:





Le DANA (pour « Dělo Automobilní Nabíjené Automaticky »), ou ShKH-77 (pour « Samohybná Kanónová Húfnica vzor 77 »), est une pièce d’artillerie automotrice de 152mm. Mis au point en 1977 et entré en service dans la CSLA, l’armée tchécoslovaque, dans les années qui suivent, ce véhicule s’appuie sur un châssis de camion 8x8 Tatra 815, un camion tout-terrain parmi les plus performants au monde (et qui pour l’anecdote gagna 6 fois le Paris Dakar).

Capable de pointe jusqu’à 80km/h (inégalé pour une pièce d’artillerie !), presqu’aussi à l’aise en tout-terrain que sur route, le DANA offre aux artilleurs tchécoslovaques une mobilité sans pareil. En outre, grâce à son chargeur automatique révolutionnaire à l’époque de sa mise en service, le DANA jouit d’une cadence de tir que n’égaleront des pièces étrangères que plusieurs années plus tard. Ajoutez à cela une précision supérieure à la moyenne des pièces de son époque, et vous obtenez un véhicule capable de faire feu rapidement et avec précision, puis de se déplacer vers une autre position avant que la contre-batterie ennemie ne commence à s’abattre sur celle qu’il vient de quitter.

Dans Wargame, chaque unité d’artillerie dispose de ses propres caractéristiques de précision (représentée par la taille du cercle de dispersion initial) de ses obus et de cadence de tir (prenant en compte le délai entre deux obus d’une même salve ET le délai de rechargement entre deux salves), sans mentionner sa portée. Quoiqu’il existe des différences notables selon leur calibre et l’âge de conception des systèmes d’arme, les obusiers tirent de courte salve plus ou moins rapidement, puis mettent quelques secondes à recharger avant de tirer à nouveau, alors que des MLRS (lance-roquettes multiples) videront très vite toutes leurs rampes et auront une longue période de rechargement plus longue entre deux salves.
Si l’artillerie a généralement une distance minimale de tir en-dessous de laquelle elle ne peut pas tirer, leur précision reste affectée par la distance : plus on tire loin, plus le cercle de dispersion s’agrandira, rendant le tir de moins en moins efficace (sauf pour volontairement saturer une zone). En revanche, plus elle tirera sur la même position, plus elle corrigera son tir pour resserrer la zone de dispersion, surtout si une unité alliée se trouve à portée de vue de la cible : dans ce cas, la correction est quasi-instantanée, l’observateur d’artilleur corrigeant chaque tir après le premier pour une précision maximale. C’est ainsi qu’on prend la mesure du potentiel d’unité de reconnaissance discrète, comme les jeep ou les forces spéciales : bien camouflée sur les arrières de l’ennemi, sans se démasquer, elles peuvent provoquer des ravages et gêner ses mouvements en appelant des frappes d’artillerie extrêmement précises !

Pour en revenir au DANA, celui-ci bénéficie encore d’une autre qualité : en cas de rencontre avec l’ennemi, il fait parti de ces quelques obusiers capables d’abaisser sa hausse au minimum pour faire feu en tir direct. N’étant toutefois pas équipé d’optiques de visée directes très performantes, et seulement d’une poignée d’obus HEAT médiocre, sa prestation dans un duel à bout portant n’est pas garantie des plus élégantes. Néanmoins, cet ultime recours peut lui sauver la mise dans une situation désespérée … Le DANA est en outre armé d’une mitrailleuse de 12,7mm pour se défendre contre les fantassins ou les hélicoptères.

S’il n’offre quasiment aucune protection à son équipage et n’est que d’un calibre « modeste » pour de l’artillerie, le DANA est donc une unité d’appui presque sans égal, en tout cas largement en avance d’une génération sur les systèmes équivalents des nations étrangères.

EUGEN TEAM

Pour tout commentaire, par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Selk4res?feature=mhum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'unité du jour - liste d'unités   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'unité du jour - liste d'unités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question pour une liste Squats
» [NON A JOUR] Liste des teminaux Android compatibles
» Changer unités sur Garmin connect
» Liste d'armée Black Templar
» liste FUN TRAIL 21 Jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castrum Alaudae :: Wargame: European Escalation (WEE) :: Discussion-
Sauter vers: